Mouton Blanc, mouton Noir ? La Voie du milieu…

Photo de Pixabay sur Pexels.com

Lorsque je regarde les actualités des médias mainstream, je vois des informations destinées à faire de nous des moutons blancs. Des gens dociles, qui se contentent de croire ce qu’on leur dit et qui aspirent à vivre une vie standardisée. Lorsqu’on accepte d’entrer dans cette catégorie, on travaille surtout pour gagner sa vie, investir et consommer dans le système en place… Le profil mouton blanc remet rarement en question l’ordre établi, que ce soit dans la famille ou au travail. Si bien qu’il ne s’aventure pas souvent dans les polémiques liées à la refonte du système. Sauf lorsque celui-ci menace ses acquis, possessions, ou la survie de ses proches et de lui-même. Mais il suffit que l’autorité en place calme le mouton blanc, en faisant des effets d’annonce rassurants, pour que ce dernier se rendorme et continue sa vie d’esclave. Le mouton blanc se situe en bas de la pyramide, et même s’il parvient en haut de l’échelle sociale, il nourrit tellement le système que son niveau vibratoire le maintient finalement à la base, avec les autres esclaves qu’il croit dominer.

Le mouton noir est « éveillé », il a compris que le monde ne tourne pas rond. Qu’il évolue dans une matrice dirigée par d’autres que lui. De nature rebelle, parfois en conflit avec l’autorité, que ce soit dans le cadre familial ou dans le monde du travail, il la considère souvent comme une forme d’injustice. Le mouton noir sent la présence d’un pouvoir occulte. Ne sachant pas pourquoi, son système de défense se met en route et il en déduit qu’une menace plane sur ce monde et sur sa personne. À partir de là, il tente de lever le voile sur le complot qu’il a identifié comme une trahison et cherche à confondre les coupables. Le mouton noir se tourne généralement vers les médias alternatifs, pour mieux satisfaire sa soif de revanche que son égo travestit en quête d’équité. Le problème, c’est qu’en faisant cela, il entre en conflit avec d’autres êtres humains et nourrit ses propres démons. À un moment ou un autre, il faut se réveiller complètement, au risque de se voir enfermé dans une seconde cage. Une cage certes un peu plus grande mais toute aussi limitée que la première.

N’êtes-vous pas fatigué de tourner en rond sur l’échiquier de la dualité ? Comment en sortir? La première chose qui me vient à l’esprit c’est trouver la vérité. Sans blâmer personne de l’avoir cachée. La vérité n’est pas cachée, elle se tient là, en pleine lumière. La vérité libère mais elle ne peut être révélée, elle doit se vivre pour mieux jaillir de l’intérieur. Les événements du quotidien, aident à la faire émerger du plus profond de notre être. Plus on se détache de nos illusions, plus on se tourne vers ce qui est juste. C’est à ce prix que nous changerons vraiment le monde.

Tout ce que nous avons à faire, c’est être ce que l’on est dans l’instant présent et observer ce qui se passe autour. Sans condamner personne pour ce que l’on voit, mais en cherchant en soi-même ce qui entre en résonance avec ce bas monde. En faisant cela, on change sa vision des choses, et l’on constate qu’on amplifie grandement son énergie, au lieu d’en perdre. Si vous cherchez la voie du milieu, évitez les deux autres et « Cerca trova » Cherchez, et vous trouverez…

Aurélie d’Arcadie

https://lespagesdarcadie.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s