Cultiver son Jardin intérieur avec la Lune

Photo de James Wheeler sur Pexels.com

L’alchimiste oeuvre à se développer sur terre, sous l’influence du ciel, au prix d’un long travail de transformation de soi. C’est pourquoi je rappelle la célèbre formule d’Hermès Trismégiste, le mythique père de l’alchimie: « Il est vrai, sans mensonge, certain, et très véritable : ce qui est en bas, est comme ce qui est en haut ; et ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, pour faire les miracles d’une seule chose. » Le but étant de travailler sa matière brute pour la rendre agréable aux émanations célestes. En espérant ainsi que la magie opère.

Avant de pouvoir communier avec les sphères célestes, commençons par le travail avec l’astre le plus proche, la lune. Celui-ci peut être fait quotidiennement, puisque cet astre traverse de nombreuses constellations du zodiaque en peu de temps. Vous l’avez peut-être deviné, une fois l’équilibre avec la lune trouvé, on se tournera naturellement vers le soleil. On se sentira appelé par un second travail, notamment sur les solstices et équinoxes, mais chaque chose en son temps… Un dernier petit clin d’oeil toutefois sur ce qui pourrait se produire au terme de l’union lune/soleil, c’est bien évidemment le mariage alchimique. Lorsqu’on atteint cet état d’être, il est censé se passer tout un tas de choses, en commençant par la fameuse pierre philosophale, mais également l’acquisition de la connaissance de la grande horloge cosmique et du cycle des âges.

Nous sommes des humains dotés d’humeurs diverses et variées, chaque jour nous apportant son lot de surprises. Pour espérer « renaître à la vie », tel Osiris, l’alchimiste va se redécouvrir sous un tout nouveau jour. Il va apprendre à s’équilibrer.

On dit que les personnes sensibles sont souvent lunatiques. Ce n’est pas pour rien, à peu près tous les deux jours, la lune passe devant une nouvelle constellation et ces personnes le ressentent. Sans entrer dans les effets de chaque constellation, je voudrais simplement souligner que ces dernières représentent les 4 éléments. Si vous travaillez sur votre équilibre avec ces 4 variables là, il est probable que des changements se produisent en vous.

Notez ces changements quotidiennement dans le calendrier cité plus bas (Rustica éditions) puis, si vous avez été fortement troublé, tentez de vous rectifier quand la lune repassera dans l’élément qui vous a décalé. Il y a de fortes chances que vous soyez en excès ou en défaut de cet élément. En corrigeant vos humeurs, vous parviendrez, avec de la patience, à atteindre l’équilibre. Le but étant, à moyen terme, de trouver confort et bien être dans chaque élément et à long terme, de faire jaillir le cinquième : la quintessence.

Selon Alcméon, pythagoricien (vers 500 av JC) et sa théorie des 4 qualités élémentaires, chaud, froid, sec et humide : « c’est l’équilibre des puissances comme l’humide et le sec, le froid et le chaud, l’amertume et la douceur, etc. qui produit la bonne santé. Au contraire, la prédominance de l’une d’elle provoque la maladie et quand deux des puissances prédomine, la mort s’ensuit. »

Empédocle ajoute (vers 460 av JC) : « Il y a quatre éléments, le feu, l’eau, la terre et l’air. L’amitié les rassemble et la haine les sépare. »

Au cours de son périple autour de la terre, la lune défile donc devant les douze constellations du zodiaque. Chacune étant en affinité avec l’un des quatre éléments fondamentaux : la terre, l’eau, l’air et le feu. Pour travailler sur soi avec la lune, il suffit de relever, dans le calendrier lunaire, les dates des passages de l’astre devant l’une des trois constellations en accord avec l’élément feu. Ensuite faites pareil avec l’eau, l’air et la terre. Il est impératif de prendre en compte la durée réelle de chaque constellation, comme le fait le calendrier « Jardiner avec la Lune » édité chez Rustica éditions. Personnellement j’utilise ce dernier pour connaître la position exacte de celle-ci et l’élément à travailler.

Lorsque l’astre lunaire arrive devant la constellation du Bélier, du Lion ou du Sagittaire, (chacune étant en affinité avec l’élément feu), elle renvoie des impulsions et des forces qui agissent sur votre tempérament et stimulent l’expression des humeurs liées à cet élément. Ce sont des périodes idéales pour vous consacrer au travail du feu. Par exemple ( mais chaque cas est différent) : un individu avec une carence en feu va pouvoir, lors de ces périodes, trouver le courage et la volonté menant à l’action. En revanche, une personne possédant un excès de cet élément s’emportera facilement quand la lune passera dans les constellations en affinité avec celui-ci. Il lui faudra chercher la tempérance.

Lorsque la lune passe devant la constellation du Capricorne, du Taureau ou de la Vierge, (chacune étant en affinité avec l’élément terre), elle renvoie des impulsions et des forces qui agissent également sur votre tempérament et stimulent l’expression des humeurs liées à la terre. Ex : Un individu avec une carence en terre va se sentir plus ancré et par conséquent relaxé, alors qu’une personne qui est en excès pourrait se sentir mélancolique. En observant ces changements, il ou elle pourra se modérer.

Lorsque la lune passe devant les constellations du Verseau, du Gémeau et de la Balance, elle agit sur l’air. Elle peut rendre sanguin et instable celui qui est en excès ou à l’inverse, on peut se sentir soudainement inspiré et d’humeur joviale si on en manque. Le fait même de l’observer enclenche les changements adéquats.

Enfin, quand l’astre arrive devant le Poisson, le Cancer ou le Scorpion, c’est le moment de travailler sur l’élément eau. Il apporte un bon équilibre, souplesse, douceur, sérénité à celui qui en manque. À l’inverse, un excès pourrait provoquer agitation, vulnérabilité et hypersensibilité... identifier les excès ou les carences permet de mieux s’ajuster.

Comme je le disais plus haut, chaque cas est différent, les effets du passage de la lune dans chaque constellation ne sont pas identiques d’une personne à l’autre. Et pour cause, si l’on comparait les individus à des automobiles, on constaterait que la plupart des voitures n’ont pas les quatre pneus gonflés à l’identique. Voire même une roue crevée, pour certaines. Ce qui complique grandement leur cheminement dans la voie du milieu. Si vous souhaitez que votre voyage sur cette terre se passe bien, il vous appartient de réviser votre véhicule. De faire en sorte qu’il reste, chaque jour, opérationnel et sur sa trajectoire. Le monde offre de vastes possibilités d’évolution lorsqu’on est équilibré. Dans le cas contraire, on a tendance à tourner en rond, revivant sans cesse les mêmes expériences.

À méditer…

Aurélie d’Arcadie

https://lespagesdarcadie.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s